Général
Conseil municipal du 16 avril : Damien Bongart intervient sur le Temps fort jeunesse
19 avril 2018
0

 

Mes chers collègues,

Lancée lors des Assises de la démocratie locale en octobre 2014, la FABRIQUE CITOYENNE est une manière participative de construire notre Ville avec tous les Rennais. Cette démarche s’ancre dans une tradition de concertation et de participation ancienne dont le fil rouge vise à rapprocher l’action publique des citoyens. La Fabrique Citoyenne répond à une aspiration forte des Rennaises et des Rennais de concertation, et de participation aux décisions qui encadrent leur quotidien ; car la démocratie ne peut plus être réduite au seul acte de vote tous les six ans.

C’est cette ambition qui a guidé les démarches du « Budget Participatif », ou de « Rennes 2030 ». Et c’est également cette ambition qui nous guide quand nous pensons la politique jeunesse de notre ville. Car les jeunes sont un public particulier, pour qui les questions d’engagement citoyen, de concertation, de lien avec les élus, ou encore la mise en synergie des acteurs jeunesse appellent des réponses particulières.

Ces quatre questions sont les objectifs que nous nous sommes fixés en organisant le temps fort jeunesse « Les Jeunes ont les Rennes » : créer un lieu qui permette l’expression des jeunes, qui concrétise leurs projets et leurs initiatives, et les accompagne vers la citoyenneté et l’autonomie.

Ce temps fort jeunesse est à la fois un engagement de campagne et un objectif du Pacte jeunesse de notre ville. Il s’est décliné en deux volets : le volet concertation d’une part, et le volet évènement. La concertation « Fabrique ta ville » s’est tenue de juillet à mars, rassemblant des associations de jeunes, des étudiants, lycéens, apprentis, jeunes actifs, des groupes d’amis, ayant pour point commun leur âge : 16 à 25 ans.

Cette première phase de concertation vise à réinterroger notre politique en direction des jeunes, en y intégrant les sujets qui les touchent et les préoccupent, pour faire entrer en adéquation les actions de la ville, et les aspirations des jeunes Rennaises et Rennais. Faire des jeunes des acteurs à part entière de la vie de notre ville. Pendant cette phase, ils ont pu imaginer des propositions concrètes, la création de nouveaux dispositifs, et interroger les élus sectoriels sur ces différents points.

À l’issue de la concertation, 6 thématiques saillantes se sont fait jour : l’émergence artistique, l’emploi des jeunes, la sécurité nocturne, la solidarité, le handicap et la santé. Ce sont autour de celles-ci que se sont organisés les 26 évènements qui vont animer le temps fort jeunesse que nous avons inauguré samedi dernier, déclinées en créations artistiques, projections, activités sportives valorisant un projet citoyen, débats thématiques et animations diverses.

La phase évènementielle du temps fort jeunesse, permet également de prendre en compte la pluralité de ce qu’on désigne comme jeunes, puisque si la phase de concertation s’adressait aux 16-25 ans, « Les jeunes ont les Rennes » s’adresse à un public plus large, autant en terme d’âge (de 12 à 25 ans), que de situations : collégiens, lycéens, apprentis, étudiants, jeunes actifs…

L’organisation de ce temps fort jeunesse a également participé de la mise en synergie de tous les acteurs jeunesse de Rennes _jeunes, associations, structures de jeunesse, services municipaux, et élus_ en créant des lieux et des temps de rencontre qui faisaient malheureusement défaut. L’association rennaise « Anime et Tisse » notamment accompagne la démarche.

La jeunesse rennaise est une véritable richesse. C’est un âge porteur de valeurs positives, qui bousculent la société toute entière, lui donnent les impulsions qui la poussent à s’adapter. C’est pourquoi, dans une ville qui compte près de 68000 étudiants, et 25 % de jeunes, nous ne pouvons pas faire abstraction de cette population et de ses aspirations. L’enjeu du Pacte jeunesse, et ici plus précisément du temps fort jeunesse, est de donner la parole aux jeunes afin de construire ensemble la ville de demain, tout en favorisant leur émancipation.

Jusqu’au 26 avril, je vous invite à venir en nombre assister et participer aux différentes manifestations qui auront lieu sur tout le territoire rennais, et à partager la ville vue par et pour les jeunes.