Une semaine avec… Cyrille MOREL : Au cœur de la sécurité des événements
12 février 2018
0

 

Cyrille Morel, Conseiller délégué à la propreté, à la sécurité des événements et à la prévention des risques des immeubles, partage sa semaine d’élu.


Lundi

Comme tous les jours je commence par travailler, tôt, dans la société d’architecture dont je suis responsable administratif et financier. Toute la semaine, je jonglerai avec mes obligations d’élus, les autorisations d’absences et les crédits d’heures qui permettent à un salarié d’exercer correctement son mandat.

A 9 heures, c’est la réunion habituelle du groupe socialiste, suivie d’un temps de préparation des réunions à venir et de signatures. Ce matin en particulier, je signe une cinquantaine de courriers adressés à des personnes ou entreprises verbalisées par le service propreté pour dépôt sauvage de déchets sur la voie publique.

A 14 heures, première réunion consacrée à la sécurité de la Coupe du monde féminine de Football 2019, en présence des pompiers, des polices, nationale et municipale, des responsables du SRFC, des organisateurs, et présidée par la directrice de cabinet du préfet. Pour les locaux, c’est une réunion assez habituelle puisque nous nous voyons dans cette configuration à chaque fois qu’un match au Roazhon Park présente une particularité. C’est l’occasion de montrer aux organisateurs de la coupe du monde que les différents services ont l’habitude de travailler ensemble avec l’objectif partagé que tout se passe bien. À ce moment, nous ignorons encore qu’il y aura 7 matchs en 3 semaines au Roazhon Park dont au moins un avec l’équipe de France. Avec à la même période, la fête de la musique et la grande braderie, c’est un joli challenge d’organisation en perspective. Mais la fête sera belle !

A 16h30, dernière réunion du Comité de pilotage du CoTRRiM départemental. Il s’agit, sous l’autorité du Préfet, de valider le contrat territorial de réponse aux risques et aux effets des menaces. Ce document, qui n’est pas public, permet de recenser les moyens disponibles en cas de crise majeure et de définir le rôle de chaque service ou collectivité concerné. Avec le SDACR (Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques) validé en 2016, et le Règlement Opérationnel du SDIS en cours d’élaboration, nous disposons de documents à jour pour gérer les crises, et nous nous appuierons sur ces documents pour la mise à jour de notre Plan Communal de Sauvegarde prévue en 2018-2019.

Comme souvent, il faut arbitrer entre plusieurs réunions et je terminerai la journée avec la réunion de municipalité consacrée au budget participatif et à la politique de ressources humaines de la ville, en regrettant de ne pas pouvoir participer à une réunion sur les matériaux de construction organisée à Rennes Métropole, sujet important en ce qui concerne la gestion des déchets.

Mardi

Travail sur les dossiers le matin. À 14 heures, réunion de la sous-commission départementale de sécurité ERP-IGH. Tous les 15 jours cette instance présidée par un représentant du Préfet se réunit pour donner un avis sur les autorisations de travaux dans les ERP (établissement recevant du public) et les IGH (immeubles de grande hauteur), et pour examiner les rapports établis suite aux visites effectuées dans ces établissements. Nous sommes 5 à avoir une voix délibérative : le représentant du préfet, celui de la Maire (moi), celui des pompiers, celui de la DDTM (ex-DDE), et celui de la Police Nationale.

Nous examinons entre 30 et 40 dossiers à chaque séance, ce qui témoigne du dynamisme de la Ville. En ce qui concerne les autorisations de travaux et les permis de construire, un avis défavorable entraîne automatiquement un rejet du dossier et donc une interruption du projet. Il y a à Rennes environ 2000 ERP, dont les 500 plus importants font l’objet d’un suivi réglementaire par la commission.

Après la sous-commission, rencontre préparatoire au temps fort jeunesse « Fabrique ta ville » prévu au mois d’avril, entre élus et animateurs de ce temps fort.

Mercredi

A 9h15, le Groupe de travail municipal finance et administration générale (GTFIAG) présidé par mon collègue Marc Hervé examine plusieurs dossiers, dont un qui me concerne particulièrement, puisqu’il s’agit de valider une nouvelle grille tarifaire et les modalités d’enlèvement des autocollants et affiches collés sur du mobilier urbain ou dans des endroits non prévus pour ça.

L’après-midi, visite de sécurité incendie dans deux bars du centre-ville. En juin 2016, suite à un début d’incendie, j’avais proposé aux pompiers et à la préfecture que nous ayons un travail systématique en direction des bars du centre-historique, dans la mesure où, compte-tenu de leur taille ils ne sont pas systématiquement suivis par la commission de sécurité. L’incendie dramatique du Cuba Libre à Rouen le 5 août 2016 a accéléré les choses. Depuis, la Mairie a questionné les 600 bars et restaurants de Rennes, et nous visitons tous ceux pour lesquels nous avons des interrogations qui subsistent quant à la sécurité incendie. Pas de problème grave constaté aujourd’hui, mais à chacune des visites un procès-verbal est dressé avec la liste des améliorations à apporter.

La journée se termine avec une réunion de travail avec la direction de la culture et les organisateurs du festival I’m from Rennes pour préparer la prochaine édition prévue en septembre 2018.

Jeudi

Bilan entre élus et services sur les fêtes de fin d’année : qu’il s’agisse des illuminations, des différents marchés, de la patinoire, de la fête foraine, des projections ou du spectacle du 31 décembre, le bilan permet de préparer dès maintenant la fin d’année 2018.

L’après-midi, le Comité de pilotage Communication (COPIL COM) permet de faire le point sur un certain nombre de dossiers relatifs à la communication de la Ville et de la Métropole.

Enfin, passage à la rencontre des porteurs de projets du Budget Participatif à l’Agora de la place de la Mairie, avant d’aller écouter les débat de l’Assemblée des acteurs de la culture, aux Ateliers du vent. Débats passionnant comme toujours, et j’en profite pour noter quelques points à améliorer en matière de gestion de la sécurité.

Vendredi

Le matin deux visites de bars, puis la visite d’un hôtel. La visite de l’hôtel est une visite périodique, prévue tous les 5 ans pour ce type d’établissement. Il y a environ 180 visites prévues en 2018, auxquelles s’ajouteront les visites des bars, les visites des nouveaux établissements (comme le bassin nordique la semaine prochaine), les visites de dispositifs avant certains événements importants, et les visites imprévues…

L’après-midi, réunion de travail sur l’organisation de la soirée à l’Hôtel de Ville dans le cadre du temps fort jeunesse d’avril prochain. Le maître d’œuvre de cette soirée sera le CRIJ Bretagne, qui possède la meilleure expertise en matière d’animation jeunesse à Rennes entre soirées Dazibao, Quartiers d’été, gestion du FRIJ, Tam-Tam, etc…. C’est l’occasion de se souvenir avec son directeur-adjoint de tous les projets entrepris et réussis à Rennes depuis une trentaine d’années.

Pas de grands événements ce week-end que je consacrerai à l’étude des propositions pour le Plan d’action propreté sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois à la demande la Maire. Celui-ci arrive dans sa phase de validation avec une réunion entre élus et services en fin de semaine prochaine.