Une semaine avec… Muriel Condolf-Ferec : Au cœur du logement
12 janvier 2018
0

Muriel Condolf-Ferec, Conseillère municipale déléguée au logement, partage sa semaine d’élu.

Ce mois de janvier, vous allez le voir, est marqué par les traditionnelles cérémonies de vœux. J’irai à plusieurs d’entre elles au cours de la semaine, et tout au long du mois.

 

Lundi

Lundi, pour moi comme pour beaucoup, c’est la rentrée après la trêve des confiseurs. Je commence ma journée avec la réunion des élus socialistes du conseil municipal qui a lieu tous les lundis matin. Quelques-uns manquent à l’appel, touchés par les épidémies hivernales.

On discute de l’année à venir, des projets que nous allons mettre en œuvre, de nos congés aussi…

Je me rends ensuite à la première d’une importante série de cérémonies de vœux. Traditionnellement, il s’agit des vœux à la presse. Une occasion de rendre une nouvelle fois hommage à la personne et à la carrière de François Régis Hutin, au travail quotidien d’une presse indépendante, et à son rôle dans notre société.

L’occasion aussi de partager la fierté d’être élue d’une ville dynamique, solidaire, attachée à son histoire et son patrimoine mais qui sait aussi le faire évoluer. Bref fière de participer à la métamorphose de notre ville.

 

Mardi

Je participe au bureau d’Archipel Habitat, l’Office Public de l’Habitat de Rennes métropole. Le sujet brulant à l’ordre du jour est le débat d’orientations budgétaires pour l’année 2018. En effet, la loi de finances 2018 et les nouvelles conditions d’applications des APL font bouger les lignes pour tous les bailleurs sociaux, qui tentent de s’adapter au mieux. Rennes, et Archipel Habitat n’échappent pas à ce nouveau contexte.

Plusieurs autres réunions puis je me rends aux vœux du quartier Sud-Gare, avec mon collègue adjoint aux quartiers centre et sud-gare Didier le Bougeant. Les vœux aux habitants dans les quartiers sont un moment très important pour nous, un moment privilégié de l’année, comme peuvent l’être nos semaines de permanence. Puisque si les élus de quartier sont constamment sur le terrain, c’est un peu moins le cas des élus sectoriels. D’où l’importance de ces précieux instants avec les Rennaises et les Rennais.

Mercredi, je me délocalise à Rennes métropole pour une commission « Aménagement habitat » à laquelle nous abordons la question de l’Observatoire des marchés fonciers.

 

Jeudi

Comme chaque semaine, je me rends avec mon collègue Daniel Guillotin, conseiller délégué à l’écologie urbaine, au groupe de travail Aménagement et développement durable, que préside mon collègue Sébastien Sémeril, 1er adjoint, délégué à l’urbanisme et au développement. À l’ordre du jour de cette séance, l’agriculture urbaine, sujet qui s’inscrit pleinement dans le cadre de notre futur plan local d’urbanisme « Rennes 2030 », qui met la nature au cœur de la ville.

L’après-midi, je participe à la commission prestations facultatives du CCAS (centre communal d’action sociale) que je préside à tour de rôle avec deux autres de mes collègues. Elle traite à chaque réunion entre 45 et 60 dossiers de personnes fragilisés financièrement ou en grande précarité et qui ne peuvent faire face à des dépenses exceptionnelles : matériel de première nécessité (gazinière, matelas, sommier..), prise en charge de soins dentaires, ou bien simplement pour se nourrir. Elles font alors appel au CCAS pour  des aides financières en lien avec les travailleurs sociaux.  Après un exposé social, la commission évalue les ressources  et les charges des demandeurs, leur reste à vivre, pour prendre les décisions les plus adaptées.

 

Vendredi

Le matin, je commence la journée avec la Commission logement de Rennes qui réunit de nombreux acteurs du logement: bailleurs sociaux, associations de locataires, associations d’insertion par le logement, UDAF, COALLIA. Parmi les associations, je peux citer l’ASFAD, centre d’accueil pour les femmes victimes de violences conjugales, ou encore ALFADI, une association qui accompagne le logement de populations en très grande difficulté.

La commission logement de Rennes a pour missions d’étudier : les  refus d’attribution de logement par les bailleurs,  les   appels de décisions et les demandes de dérogations de quartier des demandeurs. Elle étudie également les demandes de logements faites par les associations dans le cadre de leur mission d’accompagnement : les demandes de foyer éclaté (une association loue un logement, qu’elle sous loue à une personne en difficulté), ou de bail glissant (une association loue un logement, qu’elle sous loue à une personne avec l’objectif que cette personne récupère le bail en son nom propre). Enfin, la commission mène des réflexions sur différentes thématiques dans le but d’une meilleure  synergie  des politiques publiques  : nous avons par exemple travaillé à l’élaboration de critères pour faire entrer en adéquation l’attribution de logements à des personnes vieillissantes ou en perte d’autonomie et les objectifs du label Ville amies des ainés, ou engagé un travail de réflexion pour fluidifier l’accès au logement social de personnes victimes de violences intra-familiales.

Je me rends ensuite aux vœux aux personnels de la ville, de Rennes Métropole, du CCAS, de l’AUDIAR et des organisations syndicales. C’est une cérémonie assez exceptionnelle puisque les vœux ont lieu cette année au Couvent des Jacobins tout récemment inauguré. C’est un lieu magnifique, tant pour son histoire, que pour ce qu’il est devenu, et un emblème de la métamorphose de Rennes.

A 14 heures, direction la rue Max Jacob pour la pose de la première pierre du projet Les Amis de Max, un projet d’habitat participatif en autopromotion que la ville a suivi depuis de nombreuses années. L’habitat participatif, qui se développe, est une autre façon d’appréhender la ville et l’habitat qui fait écho aux politiques publiques menées sur notre territoire : le vivre ensemble, la solidarité. Plusieurs projets ont ainsi éclos sur le territoire ces dernières années et notre ville y porte un regard bienveillant.

Je finis cette longue journée avec les vœux aux locataires d’Espacil Habitat du quartier Maison de la Touche.

 

Samedi

Le matin, cérémonie de vœux du quartier Maurepas Patton Bellangerais avec ma collègue Emmanuelle Rousset salle Guy Ropartz. Et pour le reste du week-end, repos en famille !