Didier Le Bougeant : le budget participatif, deuxième édition
21 mars 2017
0

Intervention au conseil municipal du 20 mars 2017.

Mes chers collègues,

Lancée lors des Assises de la démocratie locale en octobre 2014, la fabrique citoyenne est une nouvelle manière de co-construire la ville dans le dialogue avec tous les Rennais, avec une ambition : rapprocher l’action publique des citoyens. La fabrique citoyenne fait se réconcilier démocratie représentative et démocratie participative. Elle répond à une aspiration des Rennaises et des Rennais et plus largement des citoyens au niveau national, à une démocratie continue, qui ne s’arrête pas au seul acte de vote. Le budget participatif, Rennes 2030, sont autant de moyens pour les citoyens d’influer sur les transformations que connaissent leur ville, et de la réinvestir. Ils sont une expression de cette ambition, qui s’ancre dans une tradition de concertation et de participation très ancienne à Rennes (1ers conseils de quartier dès 1983, 20 ans avant leur création par la loi de 2002).

Avec le budget participatif, les Rennaises et Rennais ont en main les clés d’une partie du budget : 18 millions d’euros engagés sur l’ensemble du mandat, soit 3,5 millions d’euros par an et 5 % du budget d’investissement de la ville. Il s’agit d’un appel à projet citoyen lancé auprès d’habitants, d’associations ou de collectifs à l’échelle de la commune.
Critères (restrictifs) : les projets doivent respecter les principes de la Charte rennaise de la démocratie locale ; coïncider avec les compétences de la Ville ; et porter sur des dépenses d’investissement. Ils peuvent concerner autant de domaines que l’aménagement de l’espace public, le vivre ensemble, la mobilité et le partage des voies, l’environnement, la culture et le patrimoine, ou la solidarité. Les projets déposés sont examinés par les services de la ville puis soumis au vote des citoyens, avant leur mise en œuvre. Par ailleurs, pas de restriction d’âge, tous les citoyens sont appelés à participer !

La première édition a donné naissance à la réalisation, achevée ou en cours, de plus d’une trentaine de projets disséminés dans toute la ville : réalisation par les habitants d’un poulailler jardin des ormeaux, d’une fresque murale mêlant artistes et habitants pont de Nantes, installation de tables de pique-nique adaptées aux personnes à mobilité réduite par de Maurepas et des Gayeulles, pose de cendriers de rue, création de piste cyclable, de potager, de bibliothèque…
La première édition a créé un véritable engouement citoyen, avec 992 contributions, près de 7000 votes et 54 projets lauréats. La seconde, qui s’est achevée le 12 février dernier a plus que confirmé la volonté des Rennaises et des Rennais de s’investir au cœur de leur ville.

630 projets ont été déposés en octobre dernier sur le site de la Fabrique Citoyenne. 239 de ces projets ont été sélectionnés par notre Comité de suivi, composé en majorité d’habitants représentant les quartiers, de représentants des comités consultatifs ou des conseils locaux, et de 13 élus. Ces 239 projets ont ensuite été soumis au vote des Rennaises et des Rennais du 28 janvier au 12 février. La dynamique est allée encore plus loin que lors de l’édition précédente puisque les porteurs de projets ont fait campagne pour les défendre. Car si certains ont pu être surpris que le nombre de projets déposés ait été plus faible que l’année passée, les projets étaient bien plus travaillés et aboutis que lors de l’édition précédente.

Après plusieurs mois de débats, ateliers et cafés budget au cours desquels les services de la Ville ont accompagné les porteurs de projets, les Rennaises et les Rennais ont pu s’exprimer pendant 16 jours, en choisissant leurs 10 projets favoris sur les 239 soumis au vote. Et ce sont près de 11500 votants qui se sont exprimés, soit 65 % de plus que lors de la première édition. Le dispositif de proximité a été renforcé à cette occasion : le vote papier est venu compléter le vote en ligne sur l’espace public, dans l’agora Place de l’Hôtel de ville, dans les directions et les maisons de quartier.
Le budget participatif Rennais est d’une ampleur et d’une nature inédites à l’échelle nationale : Paris avait fait voté les Parisiens mais sur des projets de la municipalité, Metz recensait les projets des habitants mais c’est la ville qui tranchait, Grenoble n’avait emmené que 30 projets à l’instruction technique.

Cette année, 44 projets ont été retenus : 24 à l’échelle des quartiers pour un montant de 2,7 millions d’euros et 20 projets lauréats par nombre de votes pour un montant de 780 000 €. 9 projets d’aménagement de l’espace public, 8 projets culturels et sportifs, 11 projets nature en ville et biodiversité, 6 projets transports et mobilité, ou encore 4 projets propreté et réduction des déchets ont été retenus.

Les habitants ont un « pouvoir d’agir » dont ils se sont emparés, et chacun et chacune peut aujourd’hui se promener dans les rues de sa ville et y voir des installations dont il ou elle est un des instigateurs. Des installations qui correspondent à des modes de vie et à des besoins exprimés. C’est une nouvelle façon de faire de la politique, en associant les habitants, avec exigence et bienveillance. Ensemble, inventons, investissons et vivons notre ville.

Seul le prononcé fait foi.