Notre patrimoine, un bien commun à préserver, à partager et à transmettre
29 août 2016
0

Nous avons la chance de disposer d’un patrimoine d’une exceptionnelle qualité pour lequel nous portons une responsabilité. Aux outils dont nous disposons pour assurer sa préservation, s’ajoute désormais une instance consultative, le Conseil Local du Patrimoine, qui s’inscrit dans le cadre de la Fabrique citoyenne.

Les 17 et 18 septembre prochain auront lieu les 33èmes Journées du Patrimoine. Le succès de ce rendez vous, devenu un incontournable de la rentrée, témoigne de l’intérêt et de l’attachement de chacun à notre patrimoine historique.

Il nous appartient, en lien avec les services de l’Etat de conserver, d’entretenir, et de transmettre ce bien commun. Dans le cadre du Pacte culturel conclu avec le Ministère de la culture, nous nous sommes engagés mutuellement, à approfondir notre partenariat, pour identifier les chantiers prioritaires et renforcer notre cohérence d’intervention.

La préservation du patrimoine n’induit pas de figer la ville : elle évolue et conforte son identité par des nouvelles constructions de qualité. La transformation du Couvent des Jacobins en centre des congrès sera un geste fort en matière de renouvellement de notre patrimoine. C’est aussi le cas de la création d’une balade autour des Portes Mordelaises, ou encore du projet participatif de réhabilitation du lavoir de Chézy.

Mais s’il y a bien consensus, sur la nécessité d’une meilleure reconnaissance et d’une meilleure valorisation il peut y avoir débats, divergences sur ce qui fait ou non patrimoine, et ce qui mérite d’être préservé.

C’est pour cette raison que nous avons décidé de partager nos réflexions avec l’ensemble des acteurs concernés. Un choix politique fort qui nous a conduit à installer en juin dernier un Conseil Local du Patrimoine. Espace d’information, de dialogue, de partage des connaissances… cette instance quasi inédite en France réunit l’État, des institutions, des associations ainsi que des habitants. Elle s’inscrit pleinement dans la démarche engagée depuis deux ans avec la Fabrique citoyenne afin de partager davantage avec les rennais la construction de nos politiques.

Dans un premier temps, cette instance aura vocation à se réunir dans le cadre de la révision du Projet Local d’Urbanisme avec notamment pour objectif d’élaborer une nouvelle nomenclature des bâtiments remarquables.

Mais sa vocation sera de porter plus largement une réflexion partagée, équilibrée, pour mieux protéger et valoriser notre patrimoine. Pour cela il s’appuie sur une conception élargie de la notion de patrimoine, qui prend aussi en compte notre patrimoine immatériel.

Avec le Conseil Local du Patrimoine, nous construisons donc un nouveau modèle, plus participatif, plus collaboratif, afin de partager nos réflexions avec tous les amoureux de ce bien commun. Un modèle qui s’appuie sur une politique patrimoniale ambitieuse, dont l’objectif est de transmettre à ce qui nous suivrons ce qui fait la richesse de notre cité. Un modèle qui à ce jour reste unique en France.

Tribune parue dans Les Rennais en septembre 2016
Crédits photo : Édouard Hue (CC BY-SA 3.0) via Wikimedia Commons