Conseil Municipal
Sylvie Robert : « l’emploi est notre priorité »
28 juin 2016
0

À l’occasion de la présentation du Compte administratif 2015, intervention de Sylvie Robert sur la situation économique et financière de la ville.

Mes chers collègues,

Je voudrais commencer par remercier, au nom du groupe socialiste, notre adjoint aux finances Marc Hervé et les services financiers de la Ville pour la qualité du travail effectué.

Comme chaque année à la même période nous procédons à l’examen du Compte administratif. Cet exercice nous conduit aujourd’hui à faire le bilan du premier budget voté et mis en œuvre pas notre équipe municipale. Un budget qui est le reflet de la ligne de conduite que nous nous sommes fixés pour ce mandat.

Un budget exécuté dans un contexte économique qui en 2015 demeurait fragile.
Ce contexte, était aussi marqué par une baisse importante des dotations de l’État en faveur des collectivités. Nous avons pleinement assumé cet effort pour contribuer au redressement des comptes publics et notre bonne santé financière nous a permis de le faire sans que cela n’ait d’impact majeur sur les rennais.

Contrairement à de nombreuses collectivités, nous n’avons pas utilisé cet argument pour justifier de hausses d’impôts ou pour freiner nos investissements.
Nous avons fait le choix de nous saisir de cette contrainte financière comme d’une opportunité pour réinterroger notre fonctionnement, revoir le périmètre de notre service public et ses modalités d’intervention.

Aujourd’hui, l’annonce d’un ralentissement de la baisse des concours de l’État est un signal positif envoyé par le Président de la République. Une bonne nouvelle à laquelle s’ajoutent l’amélioration de la situation économique du pays et la baisse (prochaine) du chômage.

Ce contexte plus favorable ne change en rien le cap que nous nous sommes fixé : celui de faire de l’emploi notre priorité.

En 2015 nous avons investi près de 50 millions d’euros au bénéfice direct de notre économie locale. L’impact sur l’emploi est sans appel : en juin 2015, 4100 personnes avaient déjà été mobilisées sur nos grands chantiers.

Au delà des grands projets structurants pour notre territoire, 2015 aura été marquée par l’achèvement de plusieurs équipements de proximité. Ainsi les habitants du centre ville pourront très prochainement pratiquer leurs activités sportives dans le nouveau gymnase de la Cité internationale Paul Ricoeur.

Les enfants du quartier Beauregard ont quant à eux pris le chemin de l’école Nelson Mandela dès septembre dernier.
L’ouverture de ce nouveau groupe scolaire témoigne de l’attractivité de notre territoire et d’une politique de l’habitat ambitieuse qui nous permet de consolider l’ancrage des familles rennaises et d’en accueillir de nouvelles. Dans le même temps nous avons continué de rénover les équipements scolaires existants pour que nos élèves disposent d’un cadre de vie propice à leur apprentissage et à leur bien être.

Nous avons également consacré près plus d’ un million-six-cent-mille euros au soutien des associations et organismes qui interviennent dans la réforme des rythmes scolaires. Notre priorité reste de construire une prise en charge de l’enfant au delà de l’élève. L’ouverture à la culture, au sport, à la citoyenneté, a toute sa place dans nos écoles, et c’est un rempart face aux inégalités sociales qui fracturent notre société.

Cela est d’autant plus nécessaire que les inégalités se creusent en ces périodes de fragilités économiques. Le rôle de notre CCAS est essentiel pour lutter contre la précarité et l’exclusion, pour que les Rennais qui traversent des situations difficiles puissent bénéficier d’un accompagnement et d’une aide souvent bienvenue.

Enfin, en matière de politique patrimoniale il faut redire qu’en 2015, nous avons consacré 1,7 millions d’euros à l’acquisition des Portes Mordelaises dans la continuité d’une politique d’acquisition foncière engagée depuis plusieurs années. Cet ensemble patrimonial sera ainsi bientôt révélé aux Rennais grâce à l’aménagement d’une promenade urbaine, une étape supplémentaire à franchir pour la valorisation de notre centre ancien.

Mes chers collègues, dans son rapport, sur lequel nous aurons l’occasion de revenir, la Chambre Régionale de Comptes confirme la gestion financière rigoureuse de notre collectivité. Notre situation budgétaire solide nous permet ainsi d’avancer dans la mise en œuvre de notre programme municipal, en répondant aux besoins des Rennais et en assurant le développement durable et solidaire de notre territoire.

Seul le prononcé fait foi