Conseil Municipal
Le budget 2016 sera sérieux et ambitieux
18 janvier 2016
1

Intervention de Sylvie Robert en conseil municipal du 18 janvier 2016 pour la présentation du document d’orientations budgétaires, avant le vote du budget 2016 en Conseil municipal du 14 mars prochain.

Je remercie mon collègue Marc Hervé pour sa présentation qui permet dès aujourd’hui de préciser les grandes lignes de notre budget 2016.

Notre feuille de route est claire : elle est celle énoncée en mars 2014 devant les rennais.
Le respect de la parole donnée est, pour nous, une exigence en même temps qu’il participe à crédibiliser la parole publique et la confiance des Rennais dans leurs institutions.

Le contexte économique, nous le connaissons et nous en subissons les conséquences depuis les prémices de la crise financière de 2008 ; Si notre territoire résiste mieux que d’autres, cette crise reste un coup dur porté aux budgets des ménages rennais et aux budgets de nos collectivités.

Le gouvernement a fait le choix de la compétitivité pour relancer l’emploi et l’investissement. Il a fait le choix de la transition Écologique pour accélérer la croissance verte. Des stratégies qui commencent à porter leurs fruits

Dans le même temps, il garde le cap de la réduction des déficits grâce à des efforts de maitrise des dépenses sans précédents. Des efforts auxquels nos collectivités sont pleinement associées même si ce n’est pas sans conséquences sur nos recettes.

A l’heure où d’autres collectivités font le choix des coupes budgétaires drastiques, ou de l’augmentation massive des impôts, à Rennes nous en profitons pour réfléchir à mieux concilier efforts de gestion et amélioration du service public à travers la démarche Service public 2020.

Et cela, sans réduire la voilure sur nos investissements.

Nous défendons une conviction forte, celle que les territoires ont un rôle essentiel à jouer dans une économie ouverte, durable et au service de l’emploi. Les collectivités locales jouent un rôle contra cyclique décisif en soutenant l’activité des entreprises et les emplois induits par des investissements majeurs dans le domaine de la qualité de vie, de la qualité de ville et de la qualité environnementale.

Nous ne sommes pas dans le discours, nous sommes dans l’action pour stimuler notre économie locale et pour renforcer les solidarités.

C’est souvent la Culture qui subit en premier les coups de rabot budgétaire. A Rennes la culture n’est pas et ne sera jamais une variable d’ajustement budgétaire car elle est un maillon essentiel du vivre ensemble.
En 2015 nous convoquions l’ensemble du milieu culturel rennais pour donner un nouveau souffle à nos politiques. Les engagements pris à l’occasion de ces Etats généraux se traduiront de manière concrète dans notre budget 2016.
2016 verra également le lancement de la saison des Dimanches, l’occasion de créer des moments festifs, des moments de partages, gratuits, sur l’espace public.

Une ville solidaire c’est une ville qui fait de l’éducation le pivot de son intervention publique. Nous nous donnerons encore et toujours les moyens de lutter contre la reproduction sociale, pour que chaque enfant ait toutes les chances de réussir, quelles que soient ses origines sociales, quel que soit le quartier où il grandit. Cela se traduit par des moyens supplémentaires pour les écoles du réseau d’éducation prioritaires, mais aussi par une politique ambitieuse en faveur de la petite enfance. Crèche parentale, crèches multi accueil, crèches municipales : en 2016 nous continuerons de développer les accueils petite enfance pour lutter des le plus jeunes âge contre les injustices sociales.

Ce budget témoignera aussi de notre volonté d’écrire collectivement le récit de notre ville. 3,5 millions d’euros seront ainsi consacrés au budget participatif car dans le sillage de la Fabrique citoyenne, nous souhaitons que notre budget soit plus ouvert, qu’il puisse être saisi par l’ensemble des rennais. La qualité et la diversité des projets proposés par nos concitoyens viennent aujourd’hui stimuler notre démocratie locale.

Mes chers collègues, nous connaissons les contraintes dans lesquelles nous sommes amenés à bâtir notre budget, autant que nous connaissons les atouts décisifs qui sont les nôtres : maîtrise de notre budget, dynamique démographique, capacité d’innovation.

Forts d’une situation financière solide, nous conservons toutes les marges de manœuvre pour continuer à agir, à innover, à investir pour une ville solidaire et durable.

1 comment

  1. […] Les interventions du groupe : – Intervention générale de Sylvie Robert – Budget 2016 […]

Comments are closed.