Conseil Municipal
Perspectives sur les finances de la ville
30 juin 2015
0

Intervention relative au Compte administratif, 29 juin 2015. Prononcé par Sylvie Robert lors du Conseil Municipal.

Mes chers collègues,

Je voudrais commencer par remercier, au nom du groupe socialiste, notre adjoint aux finances Marc Hervé et les services de Mme Goutany pour la qualité du travail effectué.

Comme chaque année vient le moment de constater la réalisation de l’exercice budgétaire de l’année écoulée.

Cet exercice revêt un caractère un peu particulier cette année, car il s’agit d’un budget adopté sous la précédente mandature. Grâce à la situation financière stable et solide que nous ont légué nos collègues, l’année 2014 nous a permis d’esquisser les grandes lignes du programme municipal pour lequel les rennais nous ont fait confiance.

La solidité de notre situation financière et les bons résultats du budget 2014 ne doivent toutefois pas faire oublier que nous avons des efforts importants à fournir pour les années qui viennent.

Le gouvernement a pris des mesures difficiles mais nécessaires pour redresser les comptes publics et assurer la pérennité de notre modèle social. Des efforts que nous, collectivités locales devons partager. Des efforts associés a des mesures pour retrouver compétitivité et emplois. Les résultats se font aujourd’hui sentir : même si le chemin à parcourir est encore long la reprise se confirme et le pouvoir d’achat des français est au plus haut depuis 2007.

La baisse de nos recettes n’est pas une fatalité. Nous aurions pu simplement baisser chacun des budgets selon une logique purement comptable comme l’a été la RGPP. Non, nous nous sommes saisis de cette contrainte comme d’une opportunité pour réinterroger notre fonctionnement, revoir le périmètre de notre service public et ses modalités d’intervention. Tout cela, en assurant un taux d’imposition constant parce que nous avons pris des engagements devant les rennais et que nous nous y tiendrons.

Mes chers collègues, l’emploi est notre première priorité, il est au cœur de notre projet de territoire. Responsables de 70% de l’investissement public, les collectivités ont un rôle essentiel à jouer et une responsabilité dans la création d’emploi.

Les rennais attendent de nous que nous apportions des solutions concrètes aux problèmes économiques. Les 79 millions investis en 2014 en font parti et notre budget est une arme en faveur de l’économie car il nous permet de préparer l’avenir à moyen et à long terme, en favorisant l’emploi et en améliorant la qualité de vie.

Faire de Rennes une ville solidaire et durable est l’objectif que nous nous sommes assignés. A 6 mois de la conférence mondiale sur le changement climatique, nous lions indéniablement le développement de notre territoire aux problématiques environnementales. Ainsi, en 2014 nous avons consommé les 3 millions d’euros prévus pour les économies d’énergie. Quant aux investissements relatifs à nos grands projets , avec le métro nous engageons une politique de déplacements et des transports en commun résolument tournée vers l’avenir.

Les perspectives d’un retour de croissance ne nous font pas oublier la réalité des situations rencontrées par les rennais. Derrière les chiffres du chômage, nous le savons, il y a des réalités sociales difficiles. Il y a des milliers de rennais qui vivent dans l’attente de trouver un emploi, dans l’attente de voir leur quotidien s’améliorer. Face à cela ils se tournent naturellement vers les services publics locaux. Augmenter notre subvention au CCAS est une évidence, tant il est en première ligne face à l’accroissement de la pauvreté. C’est un effort nécessaire, pour que les Rennais qui en ont besoin bénéficient d’un accompagnement et d’une aide souvent bienvenue.

Parce qu’elles sont au cœur de notre pacte social nous avons maintenu notre soutien aux associations rennaises. Un soutien par l’attribution de subventions mais aussi par l’enrichissement de l’offre d’équipements. Je pense à la Maison Des Associations qui a été entièrement rénovée et au Cadran qui a été inauguré sur le quartier de Beauregard, pour ne citer que ces deux réalisations emblématiques.

En lien avec le monde associatif, nous avons lancé en octobre2 2014 la Fabrique citoyenne de Rennes un processus inédit qui nous a conduit à multiplier les débats, les ateliers, les cafés citoyens pour instaurer un nouveau dialogue avec les rennais. Une manière d’ajouter de la démocratie à notre démocratie.

Mes chers collègues notre stratégie est claire, nous devons répondre aux besoins des rennais et préparer l’emploi de demain tout en ayant une gestion sérieuse de nos finances. Il ne fait aucun doute que nous avons la capacité de relever collectivement ces défis et d’assurer le développement durable et solidaire de notre territoire.